Problème avec Lipitor et Crestor de nerf : histoire d’Ann

Original: http://www.peoplespharmacy.com/2009/12/31/nerve-problem-with-lipitor-and-crestor-anns-story/


Joe Graedon 31 décembre 2009
Le commentaire suivant a été publié sur ce site Web le 29 décembre 2009 par Ann H. Nous l’avons trouvé si puissant que nous avons voulu s’assurer que d’autres ont une chance de le lire, vote et commentaire si si incliné.
Quelques précautions première. Certaines personnes à risque très élevé de maladies cardiaques peuvent avoir à continuer de prendre des statines, indépendamment des effets secondaires. Personne ne devrait jamais cesser de prendre une statine sans surveillance médicale. Cela étant dit, toutefois, la qualité de la vie est importante. L’exercice, par exemple, est crucial pour une bonne santé. Expérience de cette personne met beaucoup de choses en perspective. Nous apprécions vos commentaires.
Pharmacie populaire

Date : 29 décembre 2009

Je suis 63 et ont lutté avec le taux de cholestérol élevé pendant des années. Il semble être un problème héréditaire dans ma famille la plupart du temps que j’ai suivi un régime alimentaire sain. J’ai été sur et en dehors de Lipitor pour des années et à différents dosages. En même temps, j’ai été mis sur Crestor et après que prendre des 13 pilules pouvait à peine marcher !
L’année dernière, j’étais sur le Lipitor et a commencé à ressentir des engourdissements et des picotements dans mes mains et mes pieds. Juste avant Noël, j’ai découvert que je ne pouvait pas sentir chaude et froide mais avait-il toutes sortes de démangeaisons, brûlures et élancements dans mes pieds qui rendaient difficile de dormir ou même tolérer des chaussures.
Je suis allé à un centre neurologique pour les tests. Un test par piqûre de broche a montré que le problème était présent à mi-chemin à mes genoux dans les deux jambes et deux mains. Au départ, ils croyaient fermement que j’étais probablement un diabète non diagnostiqué. Le travail de sang exclu de diabète et d’autres trucs effrayants, comme le lupus, la polyarthrite rhumatoïde, ALS et MS. Un EMG [électromyogramme] exclu de neuropathie malgré les symptômes. J’ai demandé si elle pourrait être en quelque sorte de Lipitor et ils ont dit qu’il y a un « lien documenté ».
J’ai choisi d’arrêter de nouveau le Lipitor. Quand je suis rentré à eux un mois plus tard, j’ai signalé une amélioration des symptômes et un nouvel essai avec une épingle prouvé. Nous avons mis d’accord sur une attente et voir la position pendant deux mois. Après que ce temps passé, j’ai senti que j’étais 85 % retour à la normale ! Mon médecin a finalement accepté que je ne devrais pas prendre Lipitor ou aucune statine à nouveau.
Un an plus tard, j’ai encore des dommages de nerf très mineure mais je suis ravi de ce revirement. Mon niveau d’énergie a grimpé en flèche, et maintenant j’ai envie en fait de marcher pour l’exercice et ne si régulièrement. Je me sens plus jeune, plus souple. Ensuite, j’ai essayé de ne pas prendre un médicament contre l’anxiété qui avait été prescrit pour les palpitations cardiaques et respiratoires des questions que j’avais aussi connu tout en prenant Lipitor. À ma grande surprise, ces symptômes ont également disparus.
Je suis une personne différente aujourd’hui à partir de l’an dernier. Je suis si heureux que j’ai décidé que ma qualité de vie était plus important que d’avoir peur de mourir à cause de la question du taux de cholestérol élevé.
J’avais lu une petite suggestion dans la pharmacie populaire dans le journal qui m’a fait demander si le Lipitor causait mon problème. On s’attendrait qu’un problème deviendrait évident dans un court laps de temps. Pas de même avec moi. Rétrospectivement, je crois maintenant que le problème venait lentement pendant au moins deux ans.
Merci et votre colonne de journal pour moi mise sur la bonne voie pour la santé véritable.
Ann H.